Lorsqu’on se lance dans un projet de construction de piscine, on se pose la question de savoir si on va tout faire soi-même ou si on va faire appel à un pisciniste (professionnel). Même si la première option semble être séduisante, notamment d’un point de vue financier, sans de solides compétences en la matière, elle peut être risquée. Pour s’assurer que le travail soit fait de manière impeccable et conforme aux normes de sécurité en vigueur, il est conseillé de faire appel à un pisciniste. Quel est le rôle de ce dernier ? Quels sont les avantages de faire appel à un professionnel pour construire sa piscine ?

Le pisciniste, un professionnel de la piscine

Le mot pisciniste désigne d’une manière générale le professionnel de la fabrication et de l’installation de piscine. On entend aussi parfois le terme « piscinier ». Les deux désignent en réalité le même métier, c’est-à-dire qu’ils qualifient les spécialistes de la construction de piscine. Mais, les écoles de formation utilisent plus fréquemment le mot piscinier. Le descriptif métier qu’elles utilisent stipule qu’en plus de l’étude du projet et du management d’équipe sur le chantier de construction, il doit aussi maîtriser les aspects techniques de la construction, c’est-à-dire la mécanique et la chimie de l’eau, les matériaux, l’étanchéité, etc.

Il doit aussi maîtriser les différentes technologies liées à la construction de piscine, comme l’installation de spa, d’espace balnéo, de bassin de baignade, etc.

Quel est le rôle d’un pisciniste ?

Le pisciniste est un acteur majeur d’un projet de construction de piscine. Toutefois, ses missions vont au-delà de la fabrication de la piscine en elle-même. Il propose un accompagnement complet qui touche les différents aspects de la construction de piscine : techniques, esthétiques, administratives, etc.

  • L’étude du projet

Le rôle d’un pisciniste ou piscinier est de concrétiser un projet piscine. Pour y arriver, il doit étudier la faisabilité du projet en amont. Il se déplace sur le terrain pour cerner les attentes et exigences du client, et faire une étude du terrain afin de mesurer la faisabilité du projet. L’objectif principal du pisciniste est de construire une piscine qui est en harmonie avec l’environnement dans lequel elle sera implantée, qui répond aux envies du client et qui est conforme aux normes en vigueur. Pour atteindre cet objectif, il prodigue des conseils professionnels sur le type de bassin à choisir (piscine à débordement, piscine enterrée, piscine hors-sol…), les matériaux (carrelage, liner, margelles…) et les équipements (chauffage, filtration…). Le pisciniste (professionnel) ou piscinier conseille aussi le client sur le système de sécurité à mettre en place : alarme de piscine, barrière, …

Une fois l’étude terminée, il établit un devis adapté au projet.

  • Les démarches administratives

Le pisciniste assiste également le client dans les formalités administratives liées à la construction de piscine. Selon les dimensions de la piscine à créer, les démarches administratives ne sont pas les mêmes. Pour une piscine de moins de 100 m², une simple déclaration de travaux suffit. Par contre, pour une piscine de plus de 100 m² de superficie, il faut un permis de construire.

  • La réalisation du projet

Le pisciniste gère la réalisation du projet de construction de piscine. Il va diriger le chantier qui demande l’intervention d’un certain nombre de corps de métier, dont le carreleur, le maçon, le plombier, le paysagiste… Il va coordonner l’ensemble du chantier, depuis le début jusqu’à la fin, pour que tout soit bien fait.

  • L’aménagement de l’abord de la piscine

Le rôle du pisciniste ne s’arrête pas à la construction du bassin proprement dit. Une piscine s’étend à tout ce qui l’environne. Le piscinier prodigue des conseils en termes d’aménagement de la zone entourant le bassin pour qu’il soit en accord avec l’ensemble du paysage, et de la piscine en particulier. C’est là qu’intervient le paysagiste avec qui il collabore.

  • Le suivi du projet

Une fois la piscine construite et livrée, le travail du pisciniste (professionnel) se poursuit avec l’entretien de l’installation. Il se charge notamment de l’entretien des éléments de filtration, tels que les buses, la pompe, les bondes, le skimmer, etc. Il peut aussi s’occuper de l’entretien de l’eau. Certains piscinistes peuvent avoir un atelier pour analyser le pH de l’eau et le taux de chlore. Ainsi, la collaboration entre le propriétaire et le pisciniste peut vraiment s’étaler sur le long terme.

  • La rénovation de la piscine

Le pisciniste peut aussi être sollicité pour la rénovation de la piscine. Au bout de quelques années, certains joints peuvent lâcher. Il peut donc revoir les éléments défaillants de la piscine, ou refaire la piscine si besoin.

Les avantages de faire appel à un pisciniste

Le principal avantage de solliciter les services d’un pisciniste pour la construction de sa piscine, c’est de profiter de l’avis et des conseils d’un expert en piscine. Grâce à son expérience et à son savoir-faire, il saura proposer la solution qui répond le mieux aux besoins du client. Il saura lui conseiller sur la forme et le type de piscine qui s’adaptent le mieux à son terrain.

Le pisciniste assiste aussi le client sur tout ce qui se rapporte à l’aspect technique du projet, comme quel système de filtration utiliser, etc. Son objectif est de créer une piscine qui ressemblera à son propriétaire et qui s’intègrera parfaitement et harmonieusement à son environnement.

Par ailleurs, comme tout projet de construction, faire appel à un pisciniste permet au client de bénéficier d’une garantie sur son travail. Le fait qu’il soit répertorié à la FPP, ou Fédération des professionnels de la piscine, donne la garantie qu’il est à jour avec ses cotisations d’assurance, comme pour la garantie décennale. Cela signifie aussi qu’il est un professionnel agréé et reconnu dans son métier et qu’il bénéficie régulièrement de formations sur son métier.

Enfin, la construction d’une piscine peut nécessiter l’utilisation d’engins de chantier. Le pisciniste est habitué à manœuvrer ce type de véhicule et s’il n’en dispose pas, il en fait la location.